Résumé M2R Lateur Clara 2017

Modélisation des effets de la ciclosporine A sur la génération et les fonctions du compartiment T CD8 inné humains.

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est une hémopathie maligne touchant les cellules souches hématopoïétiques, caractérisée par la présence du chromosome Philadelphie, lequel est à l’origine de l’oncoprotéine chimérique BCR-ABL à activité tyrosine kinase dérégulé dans les cellules leucémiques. Le traitement de première ligne de la LMC en phase chronique repose sur l’utilisation d’inhibiteurs de tyrosine kinase, soit de première génération tel que l’Imatinib Mesylate, soit de seconde génération comme le Dasatinib, inhibiteur très puissant utilisé en seconde intention après échec de l’Imatinib Mesylate.

Les lymphocytes T CD8 triées ou les cellules mononucléées de sujets sains seront stimulés pour des temps de culture variables en présence d’IL-15 par de l’IL-4, de l’IFN-alpha, du dasatinib ou de la cyclosporine A. L’évaluation de l’expansion de cellules T CD8 innées sera évaluées en cytométrie de flux par l’expression d’un phénotype particulier. Nous étudierons l’expression des marqueurs d’exhaustion, la dilution du marquage par le CFSE et l’activité métabolique. Les fonctions effectrices de ces cellules après stimulation par IL-12/IL-18 seront évaluées par l’étude de l’IFN-gamma.

Recherche

Menu principal

Haut de page