Spectroscopie de RMN

La Spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN), plutôt utilisée à l’origine pour l’analyse de composés chimiques, est désormais utilisée très largement en Biologie dans l’aide au diagnostic et au prognostic pour un large éventail d’études. Ces études vont des pathologies du cerveau à celles de la jambe avec entre les deux notre sujet de prédilection: le rein.

L’hétérogénéité de cet organe rend son analyse directe assez compliquée. Cependant, la RMN permet l’analyse d’un large éventail d’échantillons comme le montre la figure avec d’une part, la possibilité de réaliser une analyse globale (métabonomique) et d’autre part la possibilité de réaliser des analyses quantitatives ciblées. Ainsi, nous travaillons sur des tissus en utilisant une sonde HRMAS, ou nous travaillons sur des fluides en utilisant une sonde liquide classique.

Recherche

Menu principal

Haut de page